Marianna Simeone - La nouvelle déléguée du Québec à Rome

2017/06/15
Marianna Simeone - La nouvelle déléguée du Québec à Rome
Marianna Simeone - La nouvelle déléguée du Québec à Rome
SHARE THIS ARTICLE
Marianna Simeone est entrée en poste à titre de déléguée du Québec à Rome le 17 janvier dernier et compte parmi les très rares nominations politiques à avoir fait l’unanimité à l’Assemblée nationale. Ex-directrice de la Chambre de commerce italienne à Montréal et animatrice et commentatrice à la radio et à la télévision à CFCF-TV, CTV, Global et Radio-Canada, Marianna Simeone connaît très bien le milieu des affaires et le monde culturel de la Belle Province. 

« C’est une nouvelle fenêtre qui s’ouvre pour moi. J’aime relever les défis, c’est très stimulant, et je suis impressionnée par le niveau de professionnalisme des gens avec qui je travaille. Mon équipe est petite, nous ne sommes que quatre ou cinq personnes, mais nous accomplissons beaucoup de choses ! » Malgré les longues journées de travail et les nombreux voyages un peu partout en Europe, la nouvelle déléguée du Québec à Rome se dit « absolument ravie de vivre à Rome, une ville qui m’a prise dans ses bras et où les gens sont généreux et disponibles ».

Panoram Italia: Quels sont les différents dossiers ou facettes de la culture québécoise que vous allez promouvoir et pourquoi ?

Marianna Simeone : La danse contemporaine, les arts visuels et les arts multidisciplinaires, notamment, figureront à la programmation de plusieurs festivals et événements culturels, et ce, sur l’ensemble du territoire. Pensons seulement à la nomination prestigieuse de la chorégraphe Marie Chouinard à la direction de la section danse de la Biennale de Venise, une première pour une artiste québécoise et canadienne. Toujours à la Biennale de Venise, cette fois au sein de la section arts visuels, soulignons la présence de l’artiste Hajra Waheed dans l’exposition principale de la commissaire Christine Macel, Viva Arte Viva.

PI : Quels sont les dossiers les plus importants sur lesquels vous allez travailler à court terme ?

MS : D’abord, élargir le réseau d’affaires du Québec en Italie, notamment par la concrétisation de nouveaux partenariats avec les diverses régions italiennes dans le contexte de l’Accord économique et commercial global (AECG). Aider les entreprises québécoises à percer ce marché de 500 millions de consommateurs, en collaboration avec différents acteurs québécois, notamment Export Québec. Faire rayonner les excellences industrielles du Québec et notamment le multimédia, l’aérospatiale, les biotechnologies, les technologies de l’information et de la communication et les technologies vertes. Les célébrations de la fête nationale sont très importantes au Québec et elles le sont aussi à l’étranger à travers le réseau de nos représentations dans le monde. À Rome, nous profitons de la fête nationale pour mettre en valeur deux importants anniversaires : le 50e anniversaire de la création du ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec ainsi que le 375e anniversaire de la fondation de Montréal. Nous allons d’ailleurs accueillir un grand Montréalais pour l’occasion, M. Joey Saputo, à titre d’invité d’honneur. Un des outils de la coopération bilatérale entre le Québec et l’Italie auquel nous travaillons actuellement est la Sous-commission mixte Québec-Italie (SCMQI), un accord permettant au Québec de mettre en œuvre avec l’Italie des projets dans les domaines de l’éducation, des arts et de la culture, de la recherche, de la science et de la technologie. Cet accord est la pierre angulaire des relations institutionnelles entre le Québec et l’Italie.

PI : Avez-vous un objectif financier quant au rayonnement économique du Québec en Italie ?

MS : En 2015, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et l’Italie se chiffraient à 2 586 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 6,1 % par rapport à l’année 2014. En 2015, l’Italie était le neuvième partenaire commercial en importance du Québec dans le monde. Notre objectif est de continuer à développer et à dynamiser les échanges économiques entre le Québec et l’Italie. L’AECG vient d’être approuvé et comporte de nombreux éléments qui favoriseront le commerce avec l’Union européenne (UE), entre autres l’élimination des droits de douane, la facilitation de la certification des produits, l’ouverture du commerce des services, la mobilité des gens d’affaires et la reconnaissance des qualifications professionnelles, les règles en matière d’investissement et l’ouverture des marchés publics.

PI : Quels sont les événements culturels avec lesquels vous allez collaborer ?

MS : Au cours de la prochaine année, nous collaborerons avec des pôles culturels de réputation mondiale tels que la Biennale de Venise (tous secteurs confondus), Romaeuropa Festival, le Festival MilanOltre et d’autres événements européens d’envergure comme le Festival de culture contemporaine Transart de Bolzano, Operaestate Festival Veneto – Bassano del Grappa et le Festival Gender Bender de Bologne.

SHARE THIS ARTICLE
COMMENT ON THIS ARTICLE

 

See all Life & People Articles >>

 

JOIN OUR NEWSLETTER
Receive weekly giveaways and updates from
our blogs and premium online content.