Adriano Ieropoli et Samantha Scali : Champions Mondiaux De Salsa

Adriano Ieropoli et Samantha Scali sont danseurs professionnels et champions mondiaux de salsa. Ils sont jeunes, disciplinés, ambitieux et habités par une passion commune, celle de danser, danser, toujours danser !

Ils forment un couple soudé et passionné, uni par cette ferveur. Adriano détient le titre de champion mondial de salsa en solo, et ils sont les premiers Canadiens à détenir le titre de champions professionnels mondiaux de salsa en couple du World Salsa Summit de Miami (2017).

C’est sur la musique de Michael Jackson qu’Adriano commence à danser, alors qu’il n’a que trois ans. Ses parents remarquent qu’il est très doué et l’inscrivent à une école de danse tout près de leur demeure à Rivière-des-Prairies. Il se démarque rapidement et, à 12 ans, devient l’assistant du professeur. Samantha a 12 ans lorsqu’elle s’inscrit à la même école de salsa. « Avant, j’étais plutôt sportive, mais après avoir vu une première fois l’émission Dancing with the Stars, j’ai su que je voulais danser. »

Samantha et Adriano font connaissance. Ils sont les plus jeunes de l’école et deviennent partenaires. En 2009, alors qu’ils n’ont que 14 ans, ils participent déjà à des productions locales, à des événements organisés par des entreprises et à des congrès.

Rapidement, ils se rendent compte qu’ils partagent la même passion et les mêmes ambitions. « Au début, nous étions amis, puis, quelques années plus tard, vers l’âge de 15 ans, nous sommes tombés amoureux. » Depuis, ils ne se sont plus quittés et ont enchaîné des années d’entraînement et de leçons particulières avec des maîtres à New York et à Miami. « Nous sommes chanceux de nous être rencontrés, car nous partageons les mêmes rêves et la même vision de la vie. »

En 2014, ils n’ont pas encore 20 ans et pourtant, ils réalisent leur plus grand rêve, l’ouverture de leur studio de danse, Novaera, à Saint-Léonard. Ils travaillent sept jours sur sept. Au même moment, Samantha étudie au Collège Dawson, où elle termine un DEC en gestion des affaires et marketing. « Ce furent trois années très difficiles. J’allais au collège, puis je rentrais au studio, où j’enseignais le soir, et je poursuivais ma formation. »

Devenir champion du monde requiert beaucoup de discipline pour le jeune couple. Finies, pour eux, les sorties tard le soir avec les copains, les pertes de temps. Selon Adriano, « pour devenir champion, il faut s’entraîner sans arrêt afin de participer à de nombreuses compétitions. C’est ainsi que l’on bâtit son expérience et que l’on peut se mesurer aux meilleurs. »

Samantha renchérit : « Nous menons une vie de fous : le studio, l’enseignement, les voyages, les formations… mais nous l’avons choisie, et nous voulons être les meilleurs. » Comme le résume Adriano : « Vivre, manger et dormir pour danser, notre vie se résume à cela. La pression est forte cette année, car nous avons remporté le titre le plus convoité et nous sommes les plus jeunes. »

Adriano et Samantha enseignent aussi bien aux professionnels qu’aux amateurs. Ils comptent deux équipes de 20 danseurs et se concentrent sur leur entraînement intensif et sur la création de chorégraphies. « Une partie de mon travail de professeur et de coach », explique Adriano, « est de repérer les danseurs les plus talentueux et de leur permettre d’accéder au niveau supérieur. Un autre défi important est de toujours progresser, de s’améliorer sans cesse. Samantha et moi voulons bâtir une réputation internationale. »

Adriano et Samantha veulent danser toute leur vie, tout comme leur mentor, Eddie Torres, l’un des plus célèbres danseurs de salsa au monde qui vit et enseigne à New York et qui frise les 70 ans. « Nous ressentons ce “feu ardent” pour la danse. C’est là que nous sommes les plus heureux, sur la scène, nous voulons danser tout le temps et malgré tout », assure Adriano.

Cette année, le couple de danseurs se rendra en Europe pour des compétitions internationales et souhaite s’y faire connaître. « Tout est question de temps. Nous n’en sommes qu’au début, et nous sommes prêts à faire tout ce qu’il faut pour réussir. »